Communiqué de presse du 30 novembre 2015

30 November 2015 Presse 0 Comments

Lancée le 1er juillet dernier en partenariat avec le secrétariat aux droits des Femmes, la première étape de la campagne STOP mariage forcé a alerté l’opinion publique sur les mariages forcés déguisés en « vacances ».

A l’occasion de la conférence organisée par le Ministère des Affaires Etrangères et du développement international le 20 novembre dernier, Voix de Femmes  a lancé la seconde étape. La campagne STOP mariage forcé cible désormais les situations de jeunes disparu-es des bancs de l’école ou de leur travail, parceque retenu-es de force à l’étranger notamment. Marié-es durant la période des grandes et petites vacances, ou déscolarisées en plein milieu d’année scolaire, de nombreuses et nombreux élèves manquent à l’appel en France.
Abandonné-es dans des villages reculés ou dans les beaux quartiers de capitales étrangères, parfois séquestrées sur le territoire français, la situation de ces victimes invisibles des statistiques est découverte par leur entourage ou par des professionnels de leur établissement scolaire, de leur quartier.
La campagne STOP mariage forcé, a pour objectif de rendre visible ces précieux allié-es et de mobiliser celles et ceux qui n’osent pas briser le silence. Cette nouvelle étape dans la lutte contre le mariage forcé se déploiera sous la forme de cinq nouvelles affiches élaborées avec des lycéen-nes et des étudiantes franciliennes ainsi que des habitant-es  de Cergy, ville qui a vu naitre l’association Voix de Femmes et le combat qu’elle mène contre le mariage forcé en France depuis 17 ans.